Gocycle-2 Velo Electrique 3.0 Autre Idee du Transport Ecologique

Gocycle 2, vélo électrique 3.0 : Une autre idée du transport écologique

Le vélo électrique Gocycle 2 : Extraordinaire, Révolutionnaire, Impressionnant, voilà les 3 mots qui me sont venus à l’esprit lorsque je l’ai vu et que j’ai compris sa philosophie. Un mélange de design, de performance et de bouleversement des méthodes de transport.

Dans la continuité des différentes réflexions que je mène depuis quelques temps sur les modes de transport me voilà donc parti dans l’écriture d’articles sur l’optimisation des moyens de transport. Aussi, cet article va évoluer au fur et à mesure de mes analyses.

En résumé, le vélo Gocycle 2 répond à trois besoins selon moi :

  • Comment réduire le coût global de mes déplacements.
  • Comment se déplacer avec un outil futuriste et avant gardiste.
  • Comment gagner du temps lors de ses déplacements quotidiens.

Mais replaçons ce bijou dans son contexte et face à des produits concurrents pour vraiment discerner en quoi il est un outil adapté et pourquoi son prix de 3500€ n’est rien face au bénéfice réel.

Un vélo au design futuriste

Vous avez aimé Retour vers le futur ? Nous y voici, Le Gocycle 2 renforce son look épuré qu’il avait dans sa première version en faisant complètement disparaître les câbles. Son look ne plaît pas à tout le monde il est vrai, en particulier aux femmes qui n’aiment pas ce style « lunaire », sans vie, simplement bourré de technologies.

Le minimalisme poussé à l’extrême

Qu’on se le dise, ce produit n’est pas dédié à Mr et Madame tout le monde qui souhaite aller acheter son pain ou aller au cinéma en vélo électrique. Ce n’est pas du tout l’objectif de ce vélo et je développerai au contraire la parfaite utilité de ce transport un peu plus loin dans cet article.

Si c’est dans cet objectif que vous envisager d’acquérir un vélo électrique, il est préférable de passer à un autre produit. Lisez ceci pour savoir lequel.

Tout a été fait pour réduire les éléments superflus et atteindre les 16,5Kg, certainement le vélo électrique le plus léger existant.

Tout a été fait pour réduire les éléments superflus et atteindre les 16,5Kg, certainement le vélo électrique le plus léger existant.

Par contre ils ont exagéré sur le prix de vente de la béquille : 150€.

Il n’y a pas de porte bagage ! Vous pouvez en rajouter un mais ce n’est pas la philosophie de l’outil qui recherche la performance encore une fois.

Comptez une cinquantaine d’euros si vous en voulez un générique.

Les pneus sont lisses ! Dans un souci de rendement maximum, les pneus ne présentent que quelques rainures, pour assurer une accroche optimale et une tendresse adaptée.

Comptez également une cinquantaine d’euros pour en mettre des génériques avec des vrais crampons. Sinon vous devrez encore passer à la caisse pour 150€ pour renouveler vos pneus et rester fidèle à la marque.

Une batterie intégrée ! Bien qu’amovible après quelques dévissages, la batterie ne s’enlève pas aussi facilement qu’un clip sur un vélo électrique traditionnel. Dîtes vous, à priori, que ce vélo devra s faire charger via une prise électrique directement raccordée à celui-ci.

La performance travaillée au maximum

Sur ce vélo, la performance est un des principaux arguments de vente. Tout est là.

Une batterie d’une autonomie de 4H chargée en 4H ! Elle dépasse largement ses concurrents en raison de ses capacités et grâce au rendement poids/poussée du vélo.

Comptez une durée de vie de 4 ans si vous respectez la limitation des 25Km/heure imposée par la règlementation routière. Comptez 500€ pour un changement de batterie.

16,5Kg un poids exceptionnel ! Jamais un vélo électrique n’a été aussi léger mis à part ceux des cyclistes du tour de France qui présentent vraiment des performances douteuses.

40Km/heure c’est possible ! Rares sont les vélos pouvant aller à de telles vitesses. Pour cause, il est interdit, sur route, de dépasser les 25KM/heure en vélo électrique. D’une part vous mettez naturellement votre vie en danger. D’autre part vous risquez forcément de surprendre les automobilistes avec votre vitesse et donc un accident. Pourtant, l’application mobile GoCycle vous permet, si vous le souhaitez, de passer cette contrainte afin de faire face à quelques urgences, dans quelques contextes et en usant démesurément la batterie.

Comptez une durée de vie de 4 ans pour une batterie utilisée 2 fois par semaine à 25Km/heure maximum.

Comptez une durée de vie de 2 ans pour une batterie utilisée 2 fois par semaine à 40Km/heure maximum. N’oubliez pas bien sur, le déchargement naturel de la batterie en période de trois et la dégradation d la batterie en cas de non utilisation prolongée (Ne pas utiliser son vélo pendant plus d’un mois par exemple, n’est pas une bonne idée).

Pédalez sans électrique, c’est électrique ! La première fois que je l’ai essayé, je m’étais trompé de mode. J’étais dans un mode, « électrique enclenché en cas de bouton pressé long ». Ainsi, je pédalais et était agréablement surpris de voir avec quelle facilité je pédalais et atteignais rapidement des vitesses hautes. En réalité, je n’avais encore rien vue car je n’avais pas déclenché l’électrique.

C’est peut être le premier test que je vous propose de faire : Essayez ce vélo sans électrique. Vous serez sidéré.

Et c’est certainement en ce point que ce vélo commence à faire mouche : Si vous n’avez plus de batterie, ce n’est pas vraiment un problème vu que le pédalage est si simple! Et sur ce point, vous mettez à pla tout les vélos électriques concurrents d’un coup d’un seul! Car ce que tous les utilisateurs de vélos électriques craignent, c’est de se retrouver sur un vélo de 20Kg en montée non optimisé pour grimper !

Un système de pliage à l’extrême !

Au niveau du pliage tout a été étudié pour se plier pour atteindre le niveau compact maximum, tout en préservant l’essentiel de la performance. Ainsi, on évitera le désossage complet du vélo risquant de donner du jeu à chaque élément, ceci pouvant être désagréable à long termes.

Au premiers abords, il parait complexe d’improviser un pliage pour effectuer un simple rangement temporaire. Comme tout vélo pliant, le pliage est technique et peut facilement prendre 5 minutes. En revanche, cette fonctionnalité est idéale pour mettre celui-ci en soute d’un avion.

C’est d’ailleurs un peu dans cette idée que je tenterai sa vraie première utilisation professionnelle :Pour un voyage de Lyon à Sophia Antipolis, il faut prévoir un trajet d’une trentaine de kilomètres de Lyon à l’aéroport St Exupéry. Puis, de Nice il faut également prévoir un déplacement d’une vingtaine de kilomètres pour aller à Sophia Antipolis. La même chose au retour bien évidemment. Les transports e commun et taxis entrant en concurrence avec cette opération qui oblige de déclarer un bagage en soute.

J’espère juste ne pas le retrouver en morceaux.

Les deux roues s’enlèvent évidemment. Le guidon se plie sur la selle. Le train arrière de plie également.

Un positionnement produit intéressant

Revenons en au positionnement de ce produit. Pourquoi acheter un vélo à 3500€ + ses accessoires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.